Phytothérapie, revenir aux simples


Utiliser les plantes pour guérir n’est pas un retour en arrière mais plutôt la redécouverte de connaissances oubliées.

Le monde végétal recèle des trésors qui sont à notre disposition pour soutenir la vitalité de notre corps. Là encore, l’approche est globale. Nous n’allons pas lutter contre un ennemi mais aider le corps à restaurer un fonctionnement harmonieux.

Avec la phytothérapie nous utilisons le totum, c'est-à-dire la plante entière, qui contient bien sûr un principe actif principal, mais aussi un ensemble complexe d’autres éléments qui contribuent à son action (Ils agissent de façon synergique) et évitent les effets secondaires néfastes que l’on peut avoir avec un principe actif isolé. La plante est le remède complet en elle-même, pourquoi vouloir en extraire une seule substance ?

Elle peut être considérée comme un vecteur d’information. Son rôle n’est pas uniquement symptomatique. Le végétal est complexe,organisé ,l’information délivrée est multiple et peut se situer à différents niveaux :

  • Physique,

  • Émotionnel,

  • Psychique.

La forme galénique utilisée joue aussi un rôle.



Grands principes


Primum non nocéré (« D’abord ne pas nuire ») – Traité des Épidémies d'Hippocrate

La phytothérapie repose sur un protocole thérapeutique dont les grandes phases sont :

  • Drainage : pour aider le corps à éliminer ce qui l’encombre et l’empêche de fonctionner correctement.

  • Traitement : si une maladie se présente, nous utiliserons des plantes pour aider le corps à rétablir un état de santé optimal.

  • Revitalisation : pour renforcer et faire perdurer le rétablissement dans un état de vitalité correct.

Ce que j'englobe dans ce terme


Sous le terme générique de phytothérapie je regroupe ses diverses branches que sont l'aromathérapie, la gemmothérapie,ainsi que les élixirs floraux.